En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies qui nous permettent de réaliser des statistiques de visites et d’améliorer la qualité des contenus proposés. En savoir plus.

Espace clients

Bienvenue sur notre espace clients. Choisissez votre service :

Informations et documentations

TéGé TV

Gestion opérateur

Factures

Support technique et intervention

Votre avis nous intéresse

Espace client

TéGé TV

Espace client

Votre avis nous intéresse

Formulaire dynamique
ACTUALITE | Dynamiser sa relation client | 09/03/2017

Des numéros spéciaux pour des services à valeur ajoutée

Découvrez les caractéristiques des numéros SVA, utiles pour les entreprises et les organisations. 

 Les services à valeur ajoutée :
Des numéros d’accueil attractifs



Les numéros à dix chiffres commençant par 08, dits numéros « spéciaux », et les numéros courts à quatre ou six chiffres (10YT, 3BPQ ou 118 XYZ) sont soumis à une tarification spéciale encadrée par le   plan de numérotation.
Attribués aux opérateurs de communications électroniques par l’ARCEP, ils permettent généralement d’accéder à des contenus ou des services spécifiques : prévisions météo, renseignements, achats de billets, assistance téléphonique, services administratifs, etc.

Depuis le 1er octobre 2015, les entreprises ainsi que les services publics disposent de trois types de numéros pour proposer leurs services :
 
  • Les numéros gratuits
L’appel d’un numéro gratuit ne fera l’objet d’aucune facturation ni d’aucun décompte des forfaits au départ des lignes fixes et mobiles
 
  • Les numéros à tarification « normale » (également désignée « banalisée »),
L’appel d’un numéro à tarification normale sera facturé comme l’appel d’un numéro fixe géographique ; il est donc inclus dans les forfaits illimités
 
  • Les numéros surtaxés (ou à tarification « majorée »).

L’appel d’un numéro surtaxé sera facturé en supplément de la tarification « normale » en raison du prix du service défini par l’éditeur. Ainsi, la communication vers les numéros surtaxés (hors surtaxe) sera décomptée du quota mensuel des forfaits limités en durée et incluse dans les forfaits illimités en durée, comme tout appel vers un numéro fixe géographique ou non géographique.
La surtaxe, rémunérant le prix du service délivré par l’éditeur, sera identique, pour un numéro donné, chez tous les opérateurs de communications électroniques en France et facturée distinctement en dehors de tout forfait de communications électroniques. Ces numéros ne peuvent être utilisés par les professionnels, pour recueillir l’appel d’un consommateur en vue d’obtenir la bonne exécution d’un contrat ou le traitement d’une réclamation.

La valeur de cette surtaxe peut dépendre de la durée de l’appel (facturation à la durée), ou être facturée de manière forfaitaire, indépendamment de la durée de l’appel (facturation à l’acte).

Vous pouvez vous renseigner sur les tarifs des numéros payants en cliquant ici.
 


 

Comment distinguer dans quelle catégorie se trouve le numéro spécifique que vous souhaitez contacter ? 

  • Les numéros gratuits1 : Il s’agit des numéros à dix chiffres commençant de 0800 à 0805 et les numéros courts de 30PQ à 31PQ.
  • Les numéros à tarification « normale » ou banalisé1 : Il s’agit des numéros à dix chiffres commençant de 0806 à 0809 et les numéros courts à 4 chiffres commençant par 1 ou 3.
  • Les numéros surtaxés ou majorés2 : Il s’agit des numéros à dix chiffres commençant par 081, 082, 0809 et de certains numéros courts à 4 chiffres commençant par 1 ou 3.
 
 

Existe-il une signalétique tarifaire ?

Oui, les opérateurs et éditeurs ont élaboré une signalétique tarifaire afin de permettre aux utilisateurs d’identifier plus clairement la tarification des SVA. Cette signalétique standardise l’information sur le prix de la communication et associe une couleur à chaque type de numéro :


 
 

 

Protégez-vous contre les fraudes liées aux numéros surtaxés !




La Fédération française des télécoms a mise en place le 33 700 qui est un dispositif de signalement des SMS ou appels que les consommateurs jugent suspects.
  • Si vous recevez un SMS indésirable, transférez-le au 33700 (SMS gratuit)
  • Si vous recevez un appel frauduleux, envoyez un SMS au 33700 en inscrivant dans le corps du message « appel frauduleux » ou « spam vocal » ou « ping call », suivi du numéro de téléphone incriminé.
  • Vous pouvez aussi vous rediriger sur la plateforme de lutte contre les spams vocaux et SMS en remplissant le formulaire en ligne.

Vous trouverez les informations relatives à ce dispositif en consultant la fiche « SMS indésirables et appels frauduleux » en cliquant : ICI




1Ces numéros respectent l’interdiction faite aux professionnels de faire usage d’un numéro surtaxé pour recueillir l’appel d’un consommateur en vue d’obtenir la bonne exécution d’un contrat ou le traitement d’une réclamation (articles L. 113-5 et L. 121-84-5 du code de la consommation).

2 Ces numéros permettent à des éditeurs de vendre des contenus par voie téléphonique (prévisions météo, renseignements, achats de billets, etc.) et d’en recouvrer le prix via une surtaxe prélevée sur la facture de l’opérateur de service téléphonique de l’appelant.




Nous contacter : 

 



En nous contactant, vous acceptez les conditions d’utilisation des données personnelles et de confidentialité (voir notre page "Confidentialité et Protection des Données à caractère personnel")

Suivez-nous

Retrouvez TéGé sur les réseaux sociaux pro :

Facebook

Twitter

Viadeo

LinkedIn

Youtube